Histoire

Fondation [début M37]

Fondé juste avant le « Grand Abatement » par interprétation des tarots de l'empereur, le but de la Fire Watch devait être une flotte stationnaire dans la « région voilée » du Segmentum Pacificus, avec pour objectif de patrouiller sa frontière et de renforcer considérablement les défenses de la région, si de nouvelles menaces apparaissaient.

Croisades Taninim [678-714.M37]

Alors que l'Imperium cherchait à reprendre le contrôle de plusieurs régions perdues situées dans la banlieue nord-ouest, la Fire Watch et 10 autres chapitres de Space Marines ont été dépêchés sur l'étendue Taninim afin de détruire toute menace susceptible de s'y développer.

8e Croisade Noire [999.M37]

Avec d'autres forces impériales, les 5e et 6e compagnies de la Fire Watch ont poursuivi la Black Legion, en essayant de l'amener au combat. Finalement, sur le Monde Forge de Rithcarn, les traîtres provoquèrent un soulèvement massif des travailleurs mutants, plongeant la planète dans le chaos et la ruine. Alors que la 5e tenta de protéger les forces loyales restantes, la 6e se précipita pour défendre le Conseil de Tech-Magi. La Black Legion eu le dessus, jeta le Conseil dans les engrenages de leurs propres manufactorums, ainsi que leurs défenseurs. Une série d'explosions s'ensuivit dans tout Rithcarn, effaçant complètement la dernière société existante.

Croisade de Bellrath [182-453.M38]

Aux côtés des Sons of Medusa et de 6 autres chapitres, le chapitre s'engagea dans une croisade en vue de la libération des Failles de Laanah, une région dangereuse et inexplorée située dans la partie nord-ouest du Segmentum Pacificus. Les anciennes civilisations au sein des Failles de Laanah, isolées de tout contact humain extérieur depuis l'âge des conflits, fournissaient une résistance farouche aux croisés. En 50 ans, la croisade commença à faiblir face à une espèce Xenos jusque-là inconnue, baptisée Hellgrammite, d'hideuses tribus dégénérées et de petits empires humains niant l'autorité de l'empereur.

Les batailles conduisirent le chapitre sur Wormgyre, le monde d'origine de la race Hellgrammite et à leurs monstruosités biomécaniques. Protégée par un bouclier de Feu-Warp appelé « Feu éthéré », la planète était inattaquable pendant la majeure partie de la croisade de Bellrath.

Ignorant cette protection, le maître de chapitre Rayleigh planifia un atterrissage massif de ses 10 compagnies à des coordonnées différentes. Dès que les vaisseaux entrèrent en orbite basse, les boucliers entrèrent en collision avec le feu éthéré. La puissance des boucliers fut poussé au-delà du maximum normal pour une meilleure protection, mais les générateurs brûlèrent rapidement et rendirent les boucliers inertes. Les navires continuèrent sur leurs pentes fatales, les communications saturées par des explosions, des bruits de métal et des cris d'agonie. Dans un éclair de lucidité et avec l'approbation de Maître Rayleigh, le capitaine du Saint-Elm dévia toute l'énergie disponible vers le réacteur et les propulseurs plutôt qu'aux boucliers et réussi ainsi à détourner la forteresse-monastère de son oblitération certaine, tout en perdant sa capacité de propulsion. Le Saint-Elm, lourdement endommagé, dériva silencieusement pendant plusieurs années dans l'espace inconnu.

.: Archives manquantes: Chapitre déclaré Perdu à la fin de la Croisade de Bellrath, en 453.M38 :.

Bataille d'Ephraeleon [492.M39]

Une petite centaine de Space Marines arborant des couleurs semblables à la Fire Watch, mais sans marquage de compagnie ou d'escouade, affronta la Waaagh! Wazdakka sur Ephraeleon tandis que le vaisseau-monde Saim-Hann évacuait les Exodites. Personne ne sait ce qu'il advint des combattants ni l'issue finale, mais Wazdakka Gutsmek roule toujours.

Iconoclasme de Constantinus [M41]

De façon inattendue, la Fire Watch réapparu au début de M41, lors de l'iconoclasme de Constantinus, où elle opéra de concert avec les forces impériales. Tandis qu’elle tentait de rester discrète vis-à-vis des observateurs impériaux, personne ne manqua le fait que la confrérie arborait des armes et des équipements disparates, ainsi qu'un marquage de compagnie non conventionnels.

À la suite d'une guerre contre un culte Genestealer, Nova Terra fut plongée dans l'anarchie par le Space Marine renégat Constantinus le Libérateur, qui renomma le monde Constantinium. Après l'abandon de Constantinus au Chaos et le recrutement de plusieurs groupes de guerre de Space Marine du Chaos, il entama une guerre de conquête dans le secteur Viridis, qu'il finalement conquit après une campagne de dix ans.

Finalement, les forces impériales arrivèrent et après treize année de guerre, récupérèrent le monde au nom de l'empereur. L'Assassinorum mit fin à la guerre elle-même en exécutant Constantinus.

Guerre civile de Magdellan Prime [143-151.M41]

Une force de secours composée de Space Marines des Fire Angels, des Sons of the Kraken, des Red Seraphs et de la Fire Watch arrive afin de rétablir l'ordre sur la planète. Des Sœurs de Bataille de l'Ordre de l'Ebon Chalice avaient déjà entamé une contre-attaque déterminante contre le culte de Balthalamus, qui avait plongé la planète dans l'anarchie et l'effusion de sang, et l'Imperium fut finalement victorieux.

Au cours de la même période sur Belatis IV, le Chapitre affronta les nombreux cultes du chaos disséminés sur la planète qui se soulevèrent contre l'Imperium, à la suite de la venue du « Tueur de Planètes », donnant ainsi le temps à l'Ordre d'évacuer les principaux responsables de l'Ecclésiarchie de la planète condamnée et de récupérer plusieurs reliques irremplaçables avant de partir lors du dernier transport.

Guerre prométhéenne [980.M41]

Coincé sur Heletine avec de nombreux régiments cadiens (tel que le 81e), la 6e compagnie des Salamanders et les Sœurs de Bataille de l'Ordre de l'Ebon Chalice contre les Space Marines du Chaos de la Black Legion, la Compagnie Frostgard opérait à Paeangi, épurant les hérétiques et le chaos aisément, tout en évacuants les citoyens.

Lorsque le seigneur Gralastyx - un prince démon à la tête des forces du Chaos - lacha une légion de marines possédés, le capitaine Asmund'r dut faire face à des hordes de guerriers immoraux. La Fire Watch tenu bon, repoussant sans répit chaque vague, la volonté devenant de plus en plus forte alors que les frères tombaient au combat tout en évacuant les gens derrière le rempart de leurs véhicules. Une fois que le dernier d’entre eux fut mis en sécurité, les Astartes restants déchaînèrent leur fureur, chargeant et éradiquant les aberrations jusqu’au dernier.

Les survivants se précipitèrent ensuite vers Canticus pour aider Salamanders et Cadiens. Alors qu'ils déchiraient le flanc de la Black Legion, dos à dos avec leurs alliés, ils furent témoins de l'intervention opportune d'une petite force de Séraphines (qui avaient désobéis aux ordres de la Chanoinesse Angerer d'abandonner la force de frappe impériale) et de l'apparition de Sainte Célestine abattant Gralastyx personnellement.

Avec la mort de son maître, la Horde du Chaos fut rapidement détruite. Quand la poussière de la coûteuse victoire fut retombée, les derniers Frères encore debout félicitèrent ouvertement les Séraphines pour leur intervention, coupant court à toute colère que leur Chanoinesse pouvait formuler pour désobéissance.

Nuit des Mille Rebellions [992999.M41]

Déferlement massif de rébellions anti-impériales soigneusement ensemencées et attisées par les damnés. Le contact fut perdu avec de larges zones du Segmentum alors que les forces Space Marine du Chaos s'installèrent pour profiter de la discorde qu'elles avaient elles-mêmes orchestrée.

Membres notables

Vehicules notables